Mon voyage en Kachoubes de Nord, ou comme disent les habitants de ce pays - les Kachoubes - en pays du Nord, a commencé à Hel. Je me souviens une brise légère, portante l'odeur distinct de la mer. Je suis partie de Gdynia, en tramway aquatique, et en prenant un vélo. A Hel, j'ai visité le phoquarium, le Musée de la Pêche, et la rue Wiejska où j'ai mangé du poisson frais. Il était excellent. Dommage de ne pas pouvoir manger  pour plus tard.  Après le déjeuner, il est bien sûr temps de faire un peu d'exercice. Alors, je suis monté sur mon vélo - et an avant! . Le chemin de Hel à Jastarnia - une véritable révélation! Je pense qu'il n'ya pas d'autre avec la même charme - une partie mène à travers la forêt, puis directement près de l'eau, le long de la Baie de Puck. A Jurata, qui est censé être un paradis pour les riches et célèbres, j'ai bu du café aromatique. A Jastarnia, j'ai fait un arrêt au port, plein de bateaux, voiliers et navires de pêche.

Le chemin de Hel mène à Puck, mais avant mon but, j'ai fait un arrêt à Chałupy - ici, j'ai rencontré un véritable Kaschoube, qui m'a raconté des histoires du travail dur des pêcheurs et des bateaux traditionnels. Les bateaux "Pomeranki", dont on parle, ont été redecouvertes récemment - une vraie rénaissance!. Aujourd'hui, ces bateaux sont construits par exemple par la famille Strucek de Jastarnia. Heureusement, à ma table était assis aussi un jeune homme qui parlait parfaitement Kachoubian - sans lui, il aurait été impossible de comprendre l'histoire de ce pêcheur. Quand je l'écoutais, pour un moment, je me sentais comme en vacances à l'étranger.

Avant l'arrivée à Władysławowo, j'ai vu sur les eaux de la Baie de Puck des centaines de voiles - windsurfers et kitesurfers étaient dans leur élément. J'ai aussi décidé de l'essayer,  et dans l'une des écoles j'ai pris ma première leçon. Fatiguée, mais heureuse, je suis arrivée à Władysławowo. Pourtant, j'ai décidé de faire encore une promenade sur la plage. La plage de sable, large et vide, à ce moment de la journée semblait sauvage, et l'eau était teintée de gris-bleu fabuleux. Ici, je pourrais tranquillement planifier mes prochains jours. Je suis allée à Jastrzębska Góra, et en chemin, j'ai visité le phare de Rozewie, et la ville de Puck avec une belle église paroissiale de Saint- Pierre et Paul. Puis, je suis allée au palais de Rzucewo et j’ai visité le château de Krokowa. Comme souvenir, je vais prendre avec moi une sculpture d'un ange Kachoubian, qui me rappellera le temps passé insoucieusement au bord de la mer.

Quelques jours ne suffisent pas pour visiter tous les endroits intéressants du district de Puck. Je suis impatiente de revenir ici après un certain temps avec mes amis. Après ce que j'ai vu et vécu ici, il sera facile de convaincre mes amis de faire une expédition au pays du Nord.


Jastarnia

Jastarnia

     Jastarnia est, à côté de la presqu’île de Hel et de Jastrzebia Gora, la station balnéaire la plus célèbre de nord de la Pologne ; elle est née de la fusion de deux bourgs : Jastarnia Pucka et Bor, c’est à dire Jastarnia Gdanska. Elle englobe actuellement le quartier de Kuznica, quartier de Jastarnia et la célèbre station balnéaire, Jurata.

L'endroit est devenu une station balnéaire seulement dans les années vingt, lorsque la ligne de chemin de fer fut construite sur la presqu'île. Auparavant, la liaison avec Gdansk et Puck n'était possible que par bateau de pêche. Ce voyage pouvait durer jusqu'à 10 heures selon la force et la direction du vent. Cependant, cela ne décourageait pas les touristes qui, certes, moins nombreux qu'actuellement, se rendaient déjà avec plaisir sur la presqu'île.

Les habitations traditionnelles de pêcheurs qui donnent à Jastarnia son caractère unique, font une impression inoubliable au touriste qui parcourt ses rues. Les maisons de pêcheurs, dont le faîte est orné de petits sanctuaires et d'images sacrées, entraînent le touriste dans un petit tour dans le passé. Le regard est attiré par l'église néo-baroque, construite dans la période d'entre-deux-guerres, au décor marin particulier.

Les couleurs blanc, bleu et vert pâle soulignent l'attachement des paroissiens à la mer et à ses traditions. La chaire en forme de bateau de pêche traditionnel voguant sur la mer agitée est impressionnante, de même que les magnifiques vitraux et peintures.

Le clocher de l'église est haut de 47 mètres, avec un sommet de style baroque.

Le lieu de commémoration des pêcheurs engloutis par les eaux sombres de la mer se trouve dans le cimetière, sous forme des plaques qui symbolisent les habitants de Jastarnia disparus en mer.


Le phare, édifice caractéristique du paysage de la ville est situé sur une petite dune. Il fut construit en 1950 sur l'emplacement du phare original bombardé en 1939. Il fut bâti à partir de matériaux provenant de la base du phare Stilo. Ce phare, le plus petit de la côte polonaise, mesure seulement 13,3 mètres de haut et lance aux marins un signal lumineux visible à 15 miles nautiques.


En tant que ville de pêcheurs, Jastarnia possède trois musées de la pêche. Chacun d'eux mérite une visite, parce que les objets présentés sont uniques, exceptionnels et inimitables. Ils étaient autrefois utilisés par les pêcheurs pour la pêche et la vie quotidienne.


Le Musée de la "Maison de Pêcheur" est situé dans une maison de pêcheur sauvegardée, construite principalement en bois flotté, c'est à dire du bois rejetté par la mer, ce qui donne à ce lieu un caractère unique.


Le Musée privé "sous le toit de chaume" de Juliusz Struck possède une collection unique de souvenirs de famille, d'engins de pêche, mais aussi un atelier de construction de bateaux dans lequel vous pouvez encore voir les méthodes de construction de bateaux de pêche traditionnels.


Le dernier musée non-officiel est la timonerie du port de pêche, où le commandant du port a réuni une collection de matériel de pêche, ainsi que des objets récupérés en mer par les pêcheurs.


Les abris situés près de la ville montrent l'importance stratégique de Jastarnia. Ils faisaient partie du Centre de Résistance de Jastarnia, aménagé dans le cadre des fortifications de la presqu'île de Hel qu'ils devaient protéger contre les attaques de l'ennemi. La péninsule, autour de Jastarnia, offrait des conditions géographiques favorables avec ses 450 mètres de large. Ce lieu était idéal pour les installations défensive appelées : le Vautour (Sęp), le Faucon (Sokół), Saragosse et Sabala.

La construction du Centre de Résistance, entreprise en mai 1939 devait durer quelques mois, mais l'attaque de l'ennemi sur la Pologne en septembre 1939 n'a pas permis de réaliser ces plans. De nos jours, ces abris sont l'une des fortifications les mieux conservées de la péninsule, et ils sont ouverts à la visite.
Jastarnia n'est pas seulement un port de pêche et militaire, mais aussi un lieu de repos, de relaxation et offre de multiples possibilités de passer le temps libre de manière active.

Les larges plages invitent au repos et au plaisir sur le sable doré, et les eaux peu profondes de la «Petite Mer» attirent tous les amateurs de sports nautiques.

Le Kitesurf, la planche à voile, les canots à moteur et le jet-ski ne sont que quelques-unes des attractions de Jastarnia. Les pêcheurs locaux proposent des croisières touristiques dans la baie sur des bateaux traditionnels, et pour ceux qui possèdent leur propre bateau 70 postes d'arrimage sont prévus dans le port de plaisance.


De belles plages, une atmosphère unique avec une teneur élevée en iode, les eaux chaudes de la Baie de Puck et le déferlement des vagues de la mer offrent des conditions idéales pour se détendre, même pour les touristes les plus exigeants.