Les nombreux musées abritent de riches collections et les trésors du patrimoine culturel de Poméranie.

Wies Słowińska, le Musée du village des Slovinces à Kluki

Les premières maisons au bord du lac Łebsko, comme les étables et les granges, ont été édifiés dès la fin du XVIe siècle. Cependant, le bourg de Kluki tout comme son nom, remontent seulement au XVIIIe siècle.

A Otok, après voir rasé les bâtiments agricoles, on construisit sur leur emplacement la ferme de Brenkowo et son bourg. Le nom d'origine de la ville est alors tombé en désuétude. Alors que le bourg au bord du lac s'agrandissait de plus en plus, il fut dénommé Kluki, probablement du nom des Klek, porté par la majorité des habitants des hameaux (les sources historiques confirment qu'au XIXe siècle, la plupart des familles portaient ce nom).

Avec le temps, le bourg s'est également étendu aux territoires autrefois inhabités qui s'étendaient au sud des colonies existantes et qui appartenaient aux terres voisines de Żelazo et Ciemino. Puis de nouvelles bourgades furent implantées, qui furent appelées Kluki Żeleskie et Kluki Ciemińskie pour les distinguer des Kluki Smołdzińskie. L'ensemble de toutes ces bourgades fut considéré comme une unique commune, qui fut appelée Kluki, et qui a son propre maire.

Jusqu'au milieu du XXe siècle, les habitations de Kluki se sont développées et ont beaucoup changé. Les vieilles maisons en bois et en argile ont souvent été remplacées par des maisons neuves en briques. Plusieurs parcelles de terrain dans le centre du village ont été délimitées. L'école, notamment, Sa été édifiéesur l'une d'elles. Toutes les maisons étaient construites parallèlement à la route, des deux côtés. Cette forme du village a été préservée jusqu'à nos jours.


La ceinture littorale jusqu'à Łeba et les villages au bord des lacs Łebsko et Gardno était au début du XIXe siècle, le seul endroit où la langue cachoube était encore pratiquée. Depuis le milieu du XIXe siècle, ses habitants étaient les Slovinces.

Les Slovinces étaient un peuple possédant sa propre culture, et le village de Kluki en a conservé la plupart des souvenirs. De nombreux exemples de bâtiments, ainsi que les traditions populaires typiquement slovinces, y ont été préservés. C'est pourquoi, en 1963, une exposition permanente de la culture des anciens habitants des villages situés au bord des lacs Gardno et Łebsko a été installée dans une authentique ferme du XIXe siècle de Kluki. Dans les années 1970, suite à une nouvelle vague de départ des Slovinces vers l'Allemagne, le Musée de Poméranie Centrale de Slupsk a entrepris des démarches pour créer un grand musée de plein air à Kluki, en rachetant les parcelles attenantes au musée. En l'espace de dix ans, le Musée a acquis six fermes et les terrains de deux fermes du XIXème siècle avec les fermes in situ et les habitats du XVIIIe et XIXème siècles. Les arbres montrant la frontière de ces parcelles facilitèrent la localisation des maisons qui devaient être replacées aux anciens emplacements afin de recréer l'ancienne organisation spatiale de Kluki. Actuellement, sur le terrain d'une dizaine d'hectares du Musée « Wies Słowińska » à Kluki se trouvent sept fermes, avec des corps de ferme, des puits, des fours à pain et des caves, le tout au sein d'un village habité, situé des deux côtés d'une route utilisée par les habitants.


Autor: Muzeum Wsi Słowińskiej w Klukach