Powiśle est un territoire partagé entre les voïvodies de Poméranie et de Cujavie-Poméranie, situé dans la vallée de la rivière Vistule Dolna sur sa rive droite. C’est une région à l'histoire intéressante et complexe, qui s’est retrouvée dans des pays différents en fonction des changements de frontières, ce dont elle porte encore les traces sur ses monuments.

La plus ancienne mention de ce lieu date de l’époque Prussienne, la région du Powiśle comportait alors deux territoires prussiens: la Pomésanie et la Pogésanie. Les prussiens ont été rayés de l’histoire par la force de l'épée et de la croix de l'Ordre des Chevaliers Teutonique. Ces derniers ont également laissés la plus forte empreinte sur l'histoire de la région La zone le long de la Vistule de Grudziądz jusqu’au lieu d’où s’écoule la rivière Nogat, est dominée par des châteaux médiévaux, vestiges des heures sombres de la christianisation forcée du territoire de la Prusse. Autrefois, ces châteaux étaient nombreux, quasiment un dans chaque ville, mais de nos jours ont subsistés seulement ceux de Kwidzyn et de Sztum. Le château du Chapitre de Pomésanie de Kwidzyn et sa cathédrale attenante, est l'une des forteresses médiévales les mieux conservées de Pologne. Basée sur la construction des châteaux teutoniques, il nous émerveille par sa simplicité et l'harmonie de ses proportions. 

Dans ses sous-sols reposent les dépouilles de trois grands maîtres de l'Ordre des Chevaliers Teutoniques. La forteresse de Sztum, résidence d'été du Grand Maître des Chevaliers, est le lieu d’organisation de foires et de tournois de chevaliers médiévaux.

 Le palais des Sierakowski à Waplewo Wielkie est plus récent. Résidence d’une famille célèbre de Poméranie, il fut l'un des lieux de sauvegarde de la culture polonaise lorsque la Pologne était annexée. Désormais, s’y trouve le Musée de la noblesse polonaise et le Centre de Poméranie pour les Relations avec la Communauté Polonaise de l’Etranger.

 Les écluses de Biała Góra sur la Nogat appartiennent à la catégorie des monuments de la technique. Leur origine remonte à la première moitié du XIXe siècle, mais leur construction hydrotechnique utilisée encore aujourd'hui date du début du XXe siècle.

La région de Powiśle est parfaite pour le tourisme culturel. Sa tradition multiculturelle, ses superbes monuments, ses endroits intéressants, vous pourrez y découvrir tout cela.

 

Le château teutonique de Sztum

Le château teutonique de Sztum

     Le château de Sztum, bien situé et fortifié, constituait au XIVe siècle une excellente base  pour les chevaliers teutoniques.

En 1236, les chevaliers teutoniques ont conquis le château de Sztum en Pomésanie. (partie de la Poméranie). À la place du fortin en bois, l'Ordre a décidé de construire une forteresse défensive en pierres et en briques. La construction de ce château est différente de la plupart des bases de l'ordre des chevaliers teutoniques construits au XIVe siècle. En effet, son plan est basé sur un pentagone irrégulier et non sur un plan carré comme d'ordinaire. Par sa forme, le bâtiment évoquait l'île sur laquelle se situait le village de Sztum à l'époque médiévale. La colline sur laquelle se trouvait le château était entourée d'un fossé et d'un mur dans lequel ont été placés une tour avec un portail et deux bastions, En 1377, l'archiduc autrichien Albrecht III Habsbourg séjourna au château ; il soutenait les chevaliers lors de l'invasion de la Samogitie (région de Lituanie). En signe de gratitude, il a laissé au comté de sztum ses couleurs : la ceinture blanche sur fond rouge. Ces symboles sont utilisés jusqu'à ce jour à Sztum, qui a le même drapeau que celui de l'Autriche. Les fonds donnés par le duc furent également utilisés pour construire la tour la plus haute du château, désormais connue sous le nom de Tour d'Albrecht.


Le château remplissait une fonction non seulement militaire. Ainsi au XVe siècle, après agrandissement, le château devint la résidence d'été du célèbre Maître des Chevaliers Teutoniques. Le fort était équipé de toutes les facilités disponibles à l'époque. Les parties résidentielles étaient équipées de poêles et de salle de bains avec baignoire, et l'eau du puits de la cour du château était censée avoir des propriétés curatives.


Le château resta entre les mains des Chevaliers jusqu'à la fin de la guerre de Treize ans. Puis à partir de 1468, le château est devenu lieu de résidence des starostes (membres du conseil de district). À l'époque des guerres du XVIIe siècle contre les Suédois, le roi de Suède lui-même Gustave Adolphe II trouva refuge dans le château. Ceci n'a pas empêché les Suédois de détruire la forteresse, et d'emporter tous les équipements de valeur, y compris les carreaux des poêles. De nos jours, les parties les mieux conservées sont l'aile sud, les murs avec un bastion et la tour avec le portail.


De nos jours, la Confrérie des Chevaliers de la Terre de Sztum organise des tournois de chevaliers, des reconstitutions historiques et nous rappelle la gloire passée de la forteresse de Sztum.