Powiśle est un territoire partagé entre les voïvodies de Poméranie et de Cujavie-Poméranie, situé dans la vallée de la rivière Vistule Dolna sur sa rive droite. C’est une région à l'histoire intéressante et complexe, qui s’est retrouvée dans des pays différents en fonction des changements de frontières, ce dont elle porte encore les traces sur ses monuments.

La plus ancienne mention de ce lieu date de l’époque Prussienne, la région du Powiśle comportait alors deux territoires prussiens: la Pomésanie et la Pogésanie. Les prussiens ont été rayés de l’histoire par la force de l'épée et de la croix de l'Ordre des Chevaliers Teutonique. Ces derniers ont également laissés la plus forte empreinte sur l'histoire de la région La zone le long de la Vistule de Grudziądz jusqu’au lieu d’où s’écoule la rivière Nogat, est dominée par des châteaux médiévaux, vestiges des heures sombres de la christianisation forcée du territoire de la Prusse. Autrefois, ces châteaux étaient nombreux, quasiment un dans chaque ville, mais de nos jours ont subsistés seulement ceux de Kwidzyn et de Sztum. Le château du Chapitre de Pomésanie de Kwidzyn et sa cathédrale attenante, est l'une des forteresses médiévales les mieux conservées de Pologne. Basée sur la construction des châteaux teutoniques, il nous émerveille par sa simplicité et l'harmonie de ses proportions. 

Dans ses sous-sols reposent les dépouilles de trois grands maîtres de l'Ordre des Chevaliers Teutoniques. La forteresse de Sztum, résidence d'été du Grand Maître des Chevaliers, est le lieu d’organisation de foires et de tournois de chevaliers médiévaux.

 Le palais des Sierakowski à Waplewo Wielkie est plus récent. Résidence d’une famille célèbre de Poméranie, il fut l'un des lieux de sauvegarde de la culture polonaise lorsque la Pologne était annexée. Désormais, s’y trouve le Musée de la noblesse polonaise et le Centre de Poméranie pour les Relations avec la Communauté Polonaise de l’Etranger.

 Les écluses de Biała Góra sur la Nogat appartiennent à la catégorie des monuments de la technique. Leur origine remonte à la première moitié du XIXe siècle, mais leur construction hydrotechnique utilisée encore aujourd'hui date du début du XXe siècle.

La région de Powiśle est parfaite pour le tourisme culturel. Sa tradition multiculturelle, ses superbes monuments, ses endroits intéressants, vous pourrez y découvrir tout cela.

 

Le Palais des Sierakowski à Waplew Wielki

Le Palais des Sierakowski à Waplew Wielki

     Le Palais des Sierakowski ainsi que les ruines des anciens corps de ferme, le parc et la chapelle mortuaire de la famille, représentent un souvenir historique de ce centre de la polonité  si important, bien que petit par sa taille. Cette accueillante demeure polonaise fut visitée par de grands écrivains, hommes politiques et artistes. Le grand écrivain polonais Stefan Żeromski séjourna à Pelplin, il écrivit que c’était „afin de se gorger un instant par la beauté de son parc, et jeter un coup d’œil sur les œuvres d’art, vraiment inestimables, accumulées dans ce vieux palais”.

Waplewo est situé à l'endroit de l'ancien site Prusse Rassinen (Raszynen). En 1376, ce site fut pour la première fois appelé Wapils. Selon les actes du XVe siècle, le propriétaire était Segenanda von Wapils, chevalier de l'Ordre teutonique, célèbre pour son activité diplomatique et politique. Vers 1483, la propriété passa pour plus de 100 ans dans les mains de la famille Rabe aux armoiries dites Kos. C'est probablement à cette époque que fut construit le premier manoir, des sources mentionnent aussi un jardin. En 1611, le domaine devint la propriété de la famille Niemojewski armoiries Rolicz, puis en 1641, du comte Jan-Biberstein Zawadzki armoiries Rogala, lié par la quenouille (c'est-à-dire par les femmes) à la dynastie royale des Vasa.


Zawadzki a servi le roi Sigismond III Vasa, puis a été chambellan à la cour du roi Ladislas IV. C'est justement Zawadzki qui a reçu au nom du roi Wladyslaw, le serment d'allégeance de la ville de Gdansk au roi de Pologne. Zawadzki a laissé à Waplewo un manoir en briques, globalement préservé jusqu'à nos jours. Selon le style du XVIIe siècle, le manoir est bas, composé d'un étage avec des ailes latérales qui imitent des oriels. Après Zawadzki, Waplewo passa dans les mains des Chełstowski puis en 1726 devint propriété de la famille Bagniewski, armoirie Bawół. Le remariage de la veuve de Bagniewski, fit passer la propriété dans la famille Sierakowski, armoiries Ogończyk.


En 1888, la famille Sierakowski, a agrandit le manoir, en le rendant semblable à un palais. Auparavant, à la fin du XVIIIe siècle, un superbe parc a été créé à Waplewo, comprenant une allée classique de tilleuls située dans le prolongement de l'axe du manoir. La famille Sierakowski a conservé la propriété jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, elle a été confisquée par le Centre National d'Elevage de Reproduction. Dans les années 1970, l'édifice a été complètement rénové. En novembre 2006, le palais et le parc de Waplewo ont été donnés au Musée national de Gdansk, dans le but d'y établir une succursale, le Musée des Traditions de la Noblesse Polonaise et Centre de Poméranie pour les Relations avec la Communauté Polonaise de l'Etranger.


Le manoir fut construit sur la base d'un rectangle, auquel sur le côté ouest, le plus long, furent ajoutées deux ailes en forme d'oriels ; c'est pourquoi une vue générale évoque la lettre C. Du côté de sa façade principale, c'est un bâtiment discret, sans étage, avec un avant-corps au milieu et deux ailes plus basses sur les côtés. Autrefois, le manoir était relié à un magnifique jardin d'hiver placé du côté du parc. La famille Sierakowski était célèbre pour sa passion pour les collections y compris botaniques. Cette orangerie fut ensuite transformée en appartement de fonction.