Gothiques, baroques, à colombages, construits en bois, en briques ou à ossature recouverte de glaise ou de crépi, une telle diversité de bâtiments religieux ne peut être trouvée qu’en Poméranie. Les riches décors intérieurs, les peintures murales et les incroyables vitraux complètent la diversité des constructions.  

L'église Saint Michel Archange de Starzyno

C'est toujours la même cloche gothique qui sonne pour la prière dans l'église paroissiale depuis cinq siècles. L'autre cloche, datant de 1584, se trouve au rez-de-chaussée du cloche.

La paroisse de Starzyno fut construite peu après 1220, époque durant laquelle le village appartenait aux cisterciens d'Oliwa et resta en leur possession jusqu'à la sécularisation de l'Ordre après l'annexion de la Poméranie par la Prusse en 1772. Des documents historiques de 1583 mentionnent l'existence d'une église en bois. Lors de la contre-réforme, un rôle important fut joué par Alexandre Kęsowski, abbé d'Oliwa. Grâce à lui, en 1648-1649, on construisit une église en briques, à nef unique, à trois travées, avec un chœur polygonal, et une tour. Elle fut décorée dans un style rustique avec des éléments à la fois de style renaissance et des réminiscences gothiques. Sur l'arcade séparant la nef du chœur se trouve une polychromie rare représentant une scène du Jugement dernier.

Cette composition est inspirée d'une gravure sur cuivre de Jan Sadeler selon Christophe Schwarz et confirme le choix délibéré d'un sujet de catéchèse pour instruire les fidèles, les avertir et leur donner un sens. Le maître-autel et les autels latéraux montrent le dogme concernant le rôle de la Vierge Marie pour le salut de l'humanité. En 1652, l'évêque Nicolas Krasicki consacra l'église. De 1686 à 1888, l'église servit de filiale de celle de Mechowo. La flèche de la tour est surmontée d'une bannière portant l'année 1817, elle montre que les fidèles se sont occupés de l'église de façon constante et généreuse.