La richesse et la prosperité des habitants anciens de Poméranie sont révélées par des grandes maisons de la ville et les maisons et résidences patriciennes, largement préservées à ce jour. Une place spéciale à cet égard était Gdańsk, où les anciens maisons de la ville forment un des éléments les plus précieux de l'architecture urbaine. Les riches bourgeois de Gdańsk construisaient leurs maisons avec brio exceptionnel, en utilisant les services des plus grands architectes et sculpteurs. L'ampleur de ce projet peut exemplifier le fait que les rois polonais visitant cette ville sur le fleuve Motława passaient leur séjours dans des maisons patriciennes - car elles étaient souvent plus comfortables que les structures préparées spécialement pour eux (par exemple, la Porte Verte - Brama Zielona). C'est alors à Gdańsk où on peut admirer les plus beaux exemples de maisons de bourgeoisie en Pologne. Aussi dans d'autres villes, on trouve plein de maisons historiques intéressantes: à Słupsk, Chojnice, Tczew ou Wejherowo. Un exemple spécifique est, cependant, la ville de Gdynia, où presque tout le centre-ville est développé avec des maisons monumentales modernistes des années '20 et '30 du siècle dernier. Aujourd'hui, elles sont un exemple notable de ce style en Europe. Il faut également mentionner l'architecture sanatoriale de Sopot et Ustka, où un des bâtiments d'art nouveau et éclectiques créent une atmosphère unique.

 


 

      En explorant les villes de Poméranie, on devrait donc prêter attention à l'architecture résidentielle intéressante, souvent unique, découvrir des ornements complexes et des détails architecturaux, reconnaître les différents styles et apprendre comment les gens vivaient à travers les âges .

 



Nowy Dom Ławy (Vestibule de Gdańsk)

Nowy Dom Ławy ou le vestibule de Gdańsk, situé près de la cour d'Artus, est un salon d'apparat baroque appartenant à un patricien, riche en œuvres d'artisanat de Gdańsk et de commerce néerlandais.

Dans son intérieur, appelé le Vestibule de Gdańsk, vous pourrez voir le décor d'une maison patricienne du XVIIe et du XVIIIe siècle. C'est un édifice à la façade de style gothique, au portail renaissance et au faîte baroque. Depuis le Moyen Age jusqu'au début du XVIIIe siècle y vécurent des familles patriciennes. Il a été ensuite rattaché à la Cour d'Artus. à partir de 1709, ce fut le siège du tribunal des jurés. En témoigne notamment la statue de la Justice située sur le faîte du bâtiment. Dans les années 1901-1945 des oeuvres d'art authentiques étaient exposéesdans le vestibule de la maison.


Tous les jours à 13:00, ainsi qu'en saison à 15:00 et à 17:00, se penche à la fenêtre du vestibule la jolie Mlle Hedwige, habitante du XVIIe siècle, emprisonnée par son oncle, héroïne du vieux roman, "La Demoiselle à la fenêtre», écrit en 1891 par Hedwige Łuszczewska (Deotyma).


Le roman a été lu par des générations de Polonais, qui, lors de leur séjour à Gdańsk, recherchent la Maison de l'Ambre, pour trouver la fenêtre et la belle demoiselle.