Powiśle est un territoire partagé entre les voïvodies de Poméranie et de Cujavie-Poméranie, situé dans la vallée de la rivière Vistule Dolna sur sa rive droite. C’est une région à l'histoire intéressante et complexe, qui s’est retrouvée dans des pays différents en fonction des changements de frontières, ce dont elle porte encore les traces sur ses monuments.

La plus ancienne mention de ce lieu date de l’époque Prussienne, la région du Powiśle comportait alors deux territoires prussiens: la Pomésanie et la Pogésanie. Les prussiens ont été rayés de l’histoire par la force de l'épée et de la croix de l'Ordre des Chevaliers Teutonique. Ces derniers ont également laissés la plus forte empreinte sur l'histoire de la région La zone le long de la Vistule de Grudziądz jusqu’au lieu d’où s’écoule la rivière Nogat, est dominée par des châteaux médiévaux, vestiges des heures sombres de la christianisation forcée du territoire de la Prusse. Autrefois, ces châteaux étaient nombreux, quasiment un dans chaque ville, mais de nos jours ont subsistés seulement ceux de Kwidzyn et de Sztum. Le château du Chapitre de Pomésanie de Kwidzyn et sa cathédrale attenante, est l'une des forteresses médiévales les mieux conservées de Pologne. Basée sur la construction des châteaux teutoniques, il nous émerveille par sa simplicité et l'harmonie de ses proportions. 

Dans ses sous-sols reposent les dépouilles de trois grands maîtres de l'Ordre des Chevaliers Teutoniques. La forteresse de Sztum, résidence d'été du Grand Maître des Chevaliers, est le lieu d’organisation de foires et de tournois de chevaliers médiévaux.

 Le palais des Sierakowski à Waplewo Wielkie est plus récent. Résidence d’une famille célèbre de Poméranie, il fut l'un des lieux de sauvegarde de la culture polonaise lorsque la Pologne était annexée. Désormais, s’y trouve le Musée de la noblesse polonaise et le Centre de Poméranie pour les Relations avec la Communauté Polonaise de l’Etranger.

 Les écluses de Biała Góra sur la Nogat appartiennent à la catégorie des monuments de la technique. Leur origine remonte à la première moitié du XIXe siècle, mais leur construction hydrotechnique utilisée encore aujourd'hui date du début du XXe siècle.

La région de Powiśle est parfaite pour le tourisme culturel. Sa tradition multiculturelle, ses superbes monuments, ses endroits intéressants, vous pourrez y découvrir tout cela.

 

La Crypte des Maîtres Teutoniques de Kwidzyn

La Crypte des Maîtres Teutoniques de Kwidzyn

     La crypte des Trois Grands Maîtres des Chevaliers Teutoniques de la cathédrale Saint Jean l'Évangéliste de Kwidzyn a ouverte à la visite depuis le 31 juillet 2010. Trois ans auparavant, c’est justement ici qu’ont été découvertes les dépouilles des grands maîtres de l'Ordre teutonique

Les travaux archéologiques ont commencé à la cathédrale de Kwidzyn en 2007 à l'initiative du curé, le Père Ignacy Najmowicz et de Bogumił Wisniewski, employé de la Mairie de Kwidzyn. Les recherches étaient supervisées par le Dr Antoni Pawlowski. Tous espéraient trouver le lieu de sépulture de la bienheureuse Dorothée de Montau, mais à la place les archéologues ont découvert une crypte contenant trois cercueils.


Des études précises ont montré que ces dépouilles étaient celles des trois grands maîtres de l'Ordre de l'Hôpital de Sainte-Marie des Teutoniques de Jérusalem, étroitement liés avec l'histoire de la Poméranie: Werner von Orseln, Ludolf von Koenig Wattzau et Heinrich von Plauen. Ce sont les seules dépouilles qui aient été retrouvées des grands maîtres de l'Ordre teutonique.


En 1314 Werner von Orseln devint commandeur du château. Dix ans plus tard, il fut élu Grand Maître de l'Ordre teutonique. Il exerça sa fonction jusqu'à sa mort violente: le 18 Novembre 1330, il fut assassiné par Jan von Endorf, chevalier teutonique inconnu de tous. Le décès du grand maître secoua la quasi-totalité de l'Europe. Selon les rumeurs, c'était un coup d'Etat lié au trésor des Templiers...


Ludolf von Koenig Wattzau est devenu commandant de Malbork huit ans après la mort de von Orseln. Il fut choisi Grand Maître quatre ans plus tard en 1342. Il a volontairement démissionné de ses fonctions en 1345 en raison de sa maladie mentale. Il est devenu commandant de Pokrzywna, il semble que sa santé s'y est améliorée, mais il est mort quelques années plus tard en 1347 ou 1348.


Heinrich von Plauen est devenu Grand Maître de l'Ordre après la mort d'Ulrich von Jungingen lors de la bataille de Grunwald. Il a rempli cette fonction dans les années 1410-1413. C'est justement lui qui a défendu la forteresse pendant le siège de Malbork par l'armée polonaise commandée par le roi Ladislas Jagellon.


Selon la légende, von Plauen priait la bienheureuse Dorothée de protéger le château, elle lui a promis que les Polonais n'allaient pas conquérir le château, mais le Grand Maître a dû payer un certain prix.


En effet, après sa mort, son corps ne devait pas reposer dans la forteresse de Malbork mais son lieu d'inhumation serait entouré de mystère pendant 600 ans (Heinrich von Plauen est décédé en 1429). La ré-inhumation devait avoir lieu en présence de son successeur au poste de Grand Maître ...