La Poméranie possède actuellement 9 parcs paysagers qui constituent un fort potentiel naturel et paysager, ainsi que culturel et historique. Ils sont sillonnés de nombreux sentiers écologiques et éducatifs bien signalés et aménagés, permettant de mieux découvrir ces zones extrêmement précieuses.

Le Parc Paysager de la "Vallée de la Słupia" ("Dolina Słupi")

Le paysage pittoresque postglaciaire s'étendant de la Poméranie jusqu'à la Baltique a été érodé par la Słupia. Ses sources naissent dans les collines dans les environs de la Huta Sierakowska.

C'est tout d'abord un petit ruisseau, accueillant l'eau d'un autre affluent, il se transforme rapidement en une magnifique rivière. Dans son cours supérieur, la rivière passe tranquillement à travers de nombreux lacs, puis juste après les avoir quittés, son cours s'accélère. Le cours rapide de la rivière dû au fort dénivelé, et les pierres reposant sur au fond de son lit, font que dans de nombreuses régions, cette rivière ressemble à un ruisseau de montagne. En faisant des méandres dans la vallée, la rivière recueille l'eau de nombreux affluents dont les plus grands sont: Bytowa, Kamienica, Kwacza et Skotawa. La Słupia et sa vallée sont depuis longtemps un endroit attrayant pour le développement de l'habitat humain, comme en témoignent de nombreuses traces laissées par l'homme préhistorique. Chaque époque, les influences étrangères, mais aussi l'activité des peuples indigènes ont apporté avec eux des solutions intéressantes pour les paysages et l'architecture, désormais reconnu comme monuments culturels, comme les cimetières, les châteaux, les églises, les manoirs des parcs ainsi que les formes des villages. C'est pour la protection de ces patrimoines naturel et culturel, mais aussi pour préserver leur harmonie, qu'en 1981 a été créé le Parc Paysager de la « Vallée de la Słupia " recouvrant le cours moyen et inférieur de cette rivière. Cette zone de conservation recouvre une superficie de 37.04 hectares, c'est le seul parc de Poméranie qui protège ainsi une vallée. Il se caractérise par la richesse de son paysage et la diversité de sa géomorphologie.

Il est caractérisé par de très nombreuses forêts, ainsi près des trois quarts de la surface du parc est recouverte de forêts. La plupart de ces forêts est de type dit vaccinio myrtilli-pinetum, c'est-à-dire comprenant des pins et des myrtilles, que les cueilleurs ramassent volontiers. Alors que les forêts de hêtres au sol acides et fertile, attirent les cueilleurs de champignons. Dans les vallées fluviales poussent des forêts de charmes et ripisylves. Les habitats non-forestiers qui méritent une attention particulière sont les tourbières, en effet, dans ces zones très vulnérables poussent des espèces rares et protégées comme les droséras insectivore et de magnifiques orchidées. Les lacs de taille variable sont un élément important du paysage, leur forme et leur origine divergent, celle dont la surface est la plus grande est celle des lacs Jasien (590 hectares) et Głębokie (107 hectares). Les lacs naturels les plus précieux sont ceux à lobelia, regroupant des espèces de plantes reliques. Les lits de la rivière comportent également dans certaines parties un habitat précieux comme les cours d'eau à planitiaire comportant des renoncules aquatiques à la superbe floraison.

Les eaux de la Słupia sont célèbres pour leurs saumons et leurs truites, très chères. C'est ici, que le premier janvier, de nombreux pêcheurs venus de toute la Pologne se rassemblent sur les rives de la rivière pour participer au concours de pêche.

La richesse des différents habitats se reflète dans la diversité des espèces d'oiseaux. Ainsi dans les bois, on peut entendre le chant des pouillots fitis (espèce de passereaux), les rouges-gorges, les merles et autres. Les oiseaux de proie planent dans le ciel dont le plus important est la pygargue à tête blanche appelé aussi grand aigle de mer. Dans les environs des champs et des prairies, vous pourrez voir le milan royal. Sur les berges des rivières et des cours d'eau, vous pourrez apercevoir des martins-pêcheurs, des bergeronnettes des ruisseaux, les chevaliers cul-blanc (Tringa ochropus), les chevaliers guignette (Actitis hypoleucos), les hirondelles de rivage (Riparia riparia) et les cinclidae (ou merle d'eau). Les nids de la cigogne blanche décorent les toits des maisons et les poteaux de bord de la route. Le parc est également une zone importante d'habitation de la grue et de rassemblement pour l'hivernage des cygnes tuberculés et sauvages. Dans les vieux arbres nichet les garrots à œil d'or (Bucephala clangula) et les grands harles. Toute la superficie du parc est considérée comme l'une des 144 zones importantes pour les oiseaux en Pologne, protégés par le réseau Natura 2000.

Nous vous invitons à visiter les sentiers naturels, permettant de découvrir davantage ce parc. Les touristes à vélo peuvent profiter des pistes cyclables indiquées, tandis que les amateurs de kayak peuvent bénéficier de l'itinéraire sur la rivière Słupia. L'itinéraire des centrales hydroélectriques suscite un vif intérêt des touristes, il comporte des monuments techniques. Les centrales hydrauliques produisent de l'énergie depuis plus de cent ans, elles sont un exemple unique de technologie de l'énergie et sont devenue une sorte de « produit local. »


Autor: Park Krajobrazowy Dolina Słupi

Foto: Lucjan Duchnowicz