Le Château des Chevaliers Teutonique de Lębork

Le Château des Chevaliers Teutonique de Lębork

      L'histoire du château de Lębork commence durant la première moitié du XIVe siècle avec la fondation de la ville, inféodée à la ville de Chełmno. Les fondateurs et constructeurs du bourg et du château étaient les chevaliers teutoniques, qui, de cette façon, renforçaient leur domination sur la Poméranie récemment conquise.

Le château formait la partie sud-est du système de fortifications de la ville. C'était un bastion assez impressionnant, compte-tenu de sa position périphérique. En construisant d'impressionnantes forteresses, et en fondant des villes sur les frontières de leur domaine, en particulier dans les zones non pacifiées, les chevaliers teutoniques menaient une politique du fait accompli. En effet, en y faisant venir des colons allemands, qui dépendaient totalement d'eux, ils s'assuraient la possession des régions nouvellement acquises mais encore contestées. Ce fut le cas pour Lębork, qui, à partir de la seconde moitié du XIVe siècle fut le siège du gouverneur teutonique.


Le fort était basé sur un plan quasiment carré dont le mur défensif du côté sud était longé sur toute sa longueur par un bâtiment résidentiel. Les angles opposés étaient munis de tours rectangulaires. La particularité du château est le canal qui traverse la cour et passe sous un moulin et une brasserie. Le château comportait des dépendances dont des écuries et un grenier à grains.


Jusqu'au milieu du XVe siècle, le château est resté aux mains des chevaliers teutoniques, bien que plusieurs fois conquis et occupé par l'armée du roi de Pologne. En fin de compte, cependant, il est devenu le fief du prince Erik II de Poméranie. Sous la dynastie de Poméranie, le château de Lębork a été profondément transformé dans le style Renaissance. Ainsi, de nouveaux bâtiments ont été ajoutés, ont été ajoutés, d'autres ont changé de fonction. Les héritiers d'Erik ont gouverné le château et la ville, avec de courts intervalles, jusqu'au XVIIe siècle, lorsqu'avec l'extinction de la famille, le fief est revenu au roi de Pologne. Dès lors, le château fut la résidence du gouverneur royal. Peu de temps après, durant la guerre avec la Suède, connue sous le nom de «Déluge », la forteresse fut gravement endommagée. Depuis le milieu du XVIIe siècle, le château et la ville, redevenus des fiefs, ont passés dans les mains des Hohenzollern de Brandebourg. Suite à la partition de la République Nobiliaire, la ville de Lębork s'est retrouvée en Prusse.


La forme du château a été considérablement modifiée au XIXe siècle et durant l'entre-deux guerres. Ainsi, tout d'abord, les murs défensifs furent démolis et le château fut adapté aux besoins de la cour de justice. Les anciens bâtiments du château ont alors presque entièrement disparu. Bien qu'un œil exercé puisse encore repérer les vestiges de la structure d'origine gothique, ceci n'est pas une tâche aisée.


Ce qui est resté jusqu'à nos jours du château de Lębork abrite depuis quatre-vingts ans le siège du tribunal d'instance. Nous vous conseillons d'observer le bâtiment et d'essayer de retrouver des traces de son ancien passé de château.