La dénomination "Żuławy" littéralement « Marais » désigne un terrain à la superficie presque complètement plate, unique en Pologne. Le long du delta de la Vistule, reine des rivières polonaise, s’étendent à perte de vue des champs multicolores, mais de temps à autre, le paysage est agrémenté par des saules pleureurs, se penchant au-dessus des canaux. Le caractère agricole des Żuławy est accentué par les villages placés selon les plans des Chevaliers Teutoniques, et les cimetières mennonites magnifiquement situés rappelant ces immigrés des Pays-Bas qui vivaient sur ces terres.

La superficie des Żuławy recouvre plus de 1740 km², dont 450 km² au-dessous du niveau de la mer. Dans la ville de Raczki Elbląskie, se trouve un point situé à 1,8 mètre en-dessous du niveau de la mer, c’est le point le plus bas de Pologne. Dans la zone des Żuławy et ses environs, se situent également des grandes villes comme Nowy Dwór Gdański, Tczew, Malbork et les Trois Cités c’est à dire Gdańsk, Gdynia et Sopot. Une caractéristique des Żuławy est leur situation géographique en dessous du niveau de l’eau, ce qui les rend inondables. L’excès d’eau est régulé par les canaux, les digues anti-inondations, les fossés de drainage et les pompes.

Les premières habitations dans la région des Żuławy datent probablement de l'Age de Bronze. Cependant, peu d’habitants s’établirent durant les siècles suivant en raison de conditions naturelles difficiles: les marécages et le risque constant d'inondation avaient un effet très dissuasif sur les habitants potentiels. Cette situation a changé grâce aux Chevaliers Teutoniques, en effet, ceux-ci ont commencé à assécher les terres, construire des digues et des canaux. Ainsi la région s’est peu à peu peupler. Les habitants ont commencé à couper les forêts et à cultiver la terre. Déjà au XVe siècle, les habitants étaient obligés de drainer les zones. Au XVIe siècle, des Mennonites venus des Pays-Bas se sont installés ici et ont apporté avec eux leurs traditions et leur culture. En plus d’eux, d’autres cultures étaient présentes sur le territoire des Zulawy comme celles : de Poméranie, des Chevaliers Teutoniques, allemande, polonaise, puis après la IIe guerre mondiale, la culture ukrainienne apportée par les migrants des confins septentrionaux de la Pologne de l’entre-deux guerre. Les destructions de la fin de la IIe guerre mondiale furent catastrophiques pour la région : en 1945, l’armée allemande en débâcle détruisit la plupart des digues anti-inondation ainsi que les pompes, inondant ainsi toute la région. Les années d’après-guerre furent celles d’un intense effort pour assécher ces zones, sur lesquelles s’établirent des colons venus de l’intérieur des terres.

Parmi les monuments caractéristiques des Żuławy, nous pouvons citer : les églises pittoresques au clocher caractéristique en bois, les maisons à arcades, les cimetières mennonites magnifiquement situés, ainsi que les constructions des villages datant déjà du Moyen-âge. Vous pouvez également profiter d’autres attractions.

Vous pouvez également faire un tour en train historique à voie étroite, effectuer une croisière le long des rivières et des canaux de la boucle Żuławski, visiter le Parc Historique Żuławski ou découvrir l’itinéraire Mennonite.

Pruszcz Gdański

Pruszcz Gdański

     Ville de plus de vingt-cinq mille habitants, Pruszcz Gdański, capitale du département de Gdańsk, est située sur la Radunia ; c’est une ville dont les origines remontent à deux mille cinq cents ans. Avant que ne soit formé la zone du delta de la Vistule, c'est justement sur le territoire de l'actuel Pruszcz que se trouvait probablement le port à l’embouchure qui était alors située bien plus en profondeur des terres dans la baie dénommée des siècles après baie de Gdańsk.

De nombreuses découvertes archéologiques à Pruszcz et ses environs témoignent de passages fréquents de marchands, traversant l'Europe le long de la route de l'ambre. Parmi ces découvertes se trouvent des artefacts de différentes cultures, prouvant notamment les contacts avec les villes actuelles de la Méditerranée, mais aussi avec l'Empire romain. Durant l'époque médiévale, Pruszcz Gdański a surtout prospéré dans sa partie rurale, soutenue par l'Ordre des Chevaliers Teutoniques, puis son appartenance au domaine rural de Gdańsk. Pruszcz a joué une importance particulière pour l'économie de Gdańsk avec la construction du canal de la Radunia au XIIIe siècle, qui acheminait l'eau dans de nombreux moulins dont le Grand Moulin de Gdańsk. C'est pourquoi, chaque ennemi souhaitant conquérir Gdańsk, commençait par couper le Canal de la Radunia à Pruszcz afin de priver Gdańsk de la puissance de ses moulins. Puis au XIXe siècle a commencé l'ère de la modernité avec la construction de la ligne de chemin de fer, puis celle de nombreuses usines. En conséquence, la population de Pruszcz a fortement augmenté mais la ville n'a obtenu son droit de cité qu'en 1945.