Gdynia est une ville née de la mer et des rêves de la génération des polonais d’avant-guerre, selon les paroles de l’écrivain polonais de cette époque Stefan Żeromski: „…un poème créé dans le bois, la pierre, le béton et le fer, ce puissant drame montrant l’extorsion à la mer de ses eaux, de ses forces, de sa profondeur et de son pouvoir…”. Aujourd’hui c’est une ville moderne qui se développe de façon dynamique, à l’architecture moderne et à l’économie ouverte vers la mer.

ORP

ORP "Błyskawica" ou ORP „Foudre”

     Juste derrière le square Kościuszko, au début de la jetée sud, le regard est attiré par la silhouette d’un navire de guerre recouvert de surprenants triangles gris et bleu. C’est l’ORP "Błyskawica", littéralement „Foudre”, légende vivante de la marine polonaise.

La construction de la "Foudre" commença alors qu'au-sessus de l'Europe s'accumulaient peu à peu les sombres nuages du futur conflit. Ce fut le chantier naval britannique de Cowes qui fut chargé de construire le nouveau destroyer polonais. Les travaux de constrction et d'équipement furent achevés quasiment deux ans avant le début de la IIème guerre mondiale. "La Foudre" ("Błyskawica") et son navire jumeau "le Tonnerre" ("Grom") faisaient alors partie des navires les plus rapides et les plus modernes au monde. Tous deux faisaient la fierté des marins polonais, et leur puissance militaire rassurait le sentiment de sécurité nationale.

Comme par une ironie du sort, ni "le Tonnere", ni "la Foudre" ne tirèrent pas un seul coup de canon pour défendre la Pologne attaquée en 1939. En effet, par un ordre controversé du chef de la marine militaire, ils furent renvoyés en Grande-Bretagne un jour avant le début de la guerre. La raison de cette décision était motivée par le fait qu'étant de grands navires dans le petit port de la Baie de Gdansk, ils seraient une cible trop facile pour l'aviation allemande. Cependant cet argument n'a pas convaincu les marins, qui voulaient se battre, et qui au fur et à mesure de l'éloignement de leur patrie entendaient à la radio des nouvelles de plus en plus dramatiques. C'est ainsi qu'a commencé la grande odyssée des navires de guerre polonais, dans le cadre de laquelle "la Foudre" a joué un rôle important et a participé notamment à la bataille de Narwik ou à l'opération Overlord. Le navire sortit sans aucun dommage de toutes les batailles navales. Il revint en Pologne deux ans après la fin de la guerre, afin de servir de nouveau dans la marine de guerre, et était toujours considéré comme le meilleur navire polonais. Les jours glorieux de "la Foudre" s'achevèrent par un accident tragique lorsque la vapeur sortant d'une conduite fendue de la salle des machines tua sept marins. La rénovation du bateau fut considérée comme peu rentable, cependant le navire immobilisé continua d'être utilisé comme batterie anti aérienne. Après quarante ans depuis le début de sa construction dans le chantier naval britannique, "la Foudre" partit en retraite méritée devenant un navire-musée, fixement amarré près de la Jetée Sud de Gdynia. Le navire est aujourd'hui le plus ancien destroyer au monde.

Le navire "la Foudre" ("Błyskawica") est un point incontournable de la visite de Gdynia. Le navire en lui-même, mais aussi son armement, ainsi que son exposition, qui raconte l'histoire des actions héroïques des marins polonais, la sueur des combats et la vie quotidienne des marins.