Sopot est le lieu idéal pour des manifestations comme des expositions, des concerts, des festivals, des conférences, des rencontres internationales. Les rues emplies de cafés, de restaurants; de galeries d’art, la plage visible depuis de nombreux endroits de la ville, sont un havre de paix pour les habitants de Gdynia et Gdańsk après une dure journée de travail, c’est la ville idéale pour se reposer.

 

Jean Georges Haffner

Jean Georges Haffner

     Il est né à Colmar, en Alsace. Il était médecin, mais aujourd’hui on se souvient de lui comme du fondateur de Sopot en tant que ville balnéaire. C’est pourquoi, il est surnommé le „père de Sopot”. Jean Georges Haffner est venu dans la région de Gdansk en tant que médecin militaire de l’armée de Napoléon Bonaparte, sur son chemin inexorable avec différents pays d’Europe.

Par une décision militaire, il fut nommé à Gdansk, que Napoléon dénomma "le Gibraltar de la Baltique" et fit d'elle une ville libre, du moins sur le papier. En réalité, les fonctionnaires de Napoléon pillaient la Ville et ses habitants. Par chance, le gouverneur de Gdansk était Jean Rapp, son ami d'école. Avec de telles relations, Haffner avait une belle marge de manœuvre, et il avait beaucoup de projets. En effet, en plus d'être médecin, il était un défenseur et un propagateur de la bonne hygiène de vie et de la croyance dans l'effet salutaire des bains de mer.

Sur conseil de son ami et protecteur, un an déjà après l'occupation de Gdansk par les français, Haffner commença à organiser des bains à Brzeźno. C'est ainsi qu'un insignifiant village de bord de mer devint la première ville balnéaire de la Baltique. En théorie, il s'agissait d'un lieu de baignade pour les soldats français, mais en réalité, par effet de mode, des personnes ont commencé à imiter le comportement des français.

Après la débâcle russe de Napoléon, Haffner ne revint pas en France. Il décida de rester à Gdansk et pour y réaliser ses plans de vie il choisit un petit village de pêcheurs situé tout au bord de la mer. Il paraît qu'il décida de l'emplacement lorsqu'il vit le village de Sopot pour la première fois en considérant qu'elle présente d'excellentes conditions pour y ouvrir un lieu de baignades et avec le temps fonder une ville balnéaire. Il épousa une riche veuve, continuait à soigner les habitants, dirigeait un bain public, mais passait tout son temps libre à planifier puis à réaliser son rêve de Sopot en tant que ville balnéaire. Sous son regard attentif et avec l'appui des autorités, ont été créés peu à peu les centres balnéaires et de récréation de Sopot, concentrés autour de l'actuel Square de Cure ( Skwer Kuracyjny). La mode de sa baigner devenait de plus en plus populaire, donc il y avait davantage de visiteurs. En quelques années, le petit village de pêcheurs devint un centre de cure et 20-30 ans plus tard, une ville balnéaire réputée.

Une belle statue du docteur Haffner se trouve dans le Parc Nord, et une rue porte également son nom. On se souvient également de lui dans la ville de Brzeźno, dans laquelle son nom a été donné au parc de bord de mer.