Gdynia est une ville née de la mer et des rêves de la génération des polonais d’avant-guerre, selon les paroles de l’écrivain polonais de cette époque Stefan Żeromski: „…un poème créé dans le bois, la pierre, le béton et le fer, ce puissant drame montrant l’extorsion à la mer de ses eaux, de ses forces, de sa profondeur et de son pouvoir…”. Aujourd’hui c’est une ville moderne qui se développe de façon dynamique, à l’architecture moderne et à l’économie ouverte vers la mer.

L’organisation urbaine du Centre-Ville

L’organisation urbaine du Centre-Ville

     La construction de la ville de Gdynia fut un évènement important à l’échelle européenne. En l’espace de seulement vingt ans, ce village fut transformé en grande ville portuaire moderne. Les projets concernant le centre-ville de Gdynia avaient toujours prévus que l’architecture devait être dirigée vers la mer.

C'est aux alentours des rues principales de l'ancienne Gdynia, notamment celle du "10 luty", "Świętojańska" ou celle du "Wójt Radtky" que furent construits les plus grands et les plus importants bâtiments de la ville. On peut retrouver dans l'architecture de ces bâtiments différents types de modernisme : le fonctionnalisme expressif, ou le constructivisme. Ce dernier a eu la plus forte influence sur les constructions du centre-ville, où furent créés de grands bâtiments, sorte de navires. Une grande partie d'entre eux est peinte en blanc, c'est pourquoi on parle de « Gdynia, la blanche ». Dans ce même style furent créés notamment : les bâtiments de l'ancien PLO, le bâtiment « Bank Gospodarstwa Krajowego", l'Hôtel de Ville, l'immeuble Orłowski, ainsi que celui des Pręczkowski. Grâce aux constructions de ce type et à son développement rapide, en 1939 Gdynia faisait partie des plus grandes villes de Pologne.