En effet, c’est ici que le 1er septembre 1939 débuta la IIe guerre mondiale. De plus Gdańsk est le berceau de Solidarność, mouvement social qui conduisit à la chute du communisme.

Solidarność

Solidarność

     Le Syndicat Indépendant „Solidarność”, est un mouvement historique de soulèvement populaire contre un système totalitaire. Bien que de portée nationale, et que les échos de son existence aient parcouru le monde, il est fortement lié à Gdańsk, et c’est justement à Gdańsk que l’on peut trouver de nombreux souvenirs de ses actions.

La création de NSZZ Solidarność était à l'origine une des célèbres 21 revendications des ouvriers en grève en août 1980 aux Chantiers Navals de Gdańsk. Ce syndicat fut fondé en septembre de la même année, en vertu des accords dits d'août, accords sans précédent entre la société et le pouvoir. Ces accords ont été rendus possibles notamment grâce à la grève des ouvriers des chantiers navals de Gdańsk suite au licenciement abusif d'Anna Walentynowicz pour activité sociale et d'opposition. La grève des Chantiers se transforma rapidement en grève nationale, lorsque des milliers d'ouvriers se joignirent à elle. Réunis dans la salle BHP Lénine, les représentants des grévistes créèrent le Comité de grève interentreprises, qui est devenu une force avec laquelle le pouvoir dut dès lors compter. Les négociations furent longues et eurent lieu dans une ambiance tendue. Elles s'achevèrent par une victoire des grévistes : les autorités du parti et de l'Etat acceptèrent les revendications des grévistes, dont le premier des 21 présentées par le Comité de grève prévoyait la création de syndicats libres, donc indépendants du pouvoir communiste. C'est ainsi que l'idée de solidarité entre les membres d'une société opprimée par le système s'est matérialisée sous la forme d'un mouvement social à la taille, la portée et au sens auxquels personne ne s'attendait alors. Le logo de Solidarność, improvisation géniale de Wiesław Grzegorczyk, allait devenir pour de nombreuses années le symbole de la lutte des gens simples pour leurs droits.

L'électricien Lech Wałęsa, meneur de la grève des Chantiers Navals de Gdańsk, fut choisi comme président du syndicat de Gdańsk lors de la première assemblée générale qui eut lieu dans le Hall Olivia en septembre 1981.

L'euphorie de la victoire partielle sur le système ne fut cependant pas de longue durée. La situation économique du pays empirant, les grèves se multipliant, le chaos politique grandissant, tout ceci mena à l'état d'urgence de décembre 1981 qui, pendant des années, gela les processus initiés par la création de Solidarność. Cependant, ce mouvement ne pouvait pas être arrêté. Solidarność, passé dans la clandestinité durant le restant des années 80, était la principale organisation d'opposition. Elle revint sur scène juste avant la chute du système contre lequel elle avait combattu durant des années.

Gdańsk est empli d'endroits liés à Solidarność. À proximité des salles historiques BHP et du Hall Olivia, vous pourrez voir la Place de Solidarność avec le monument des ouvriers des chantiers navals tombés en 1970. Son édification faisait partie des premières revendications des ouvriers grévistes de 1980. De façon détaillée et très simple, l'exposition "Les chemins vers la liberté" présente les actions des Polonais et des autres peuples européens pour la liberté. Elle est installée dans un abri datant de l'époque de la guerre froide situé à une centaine de mètres du monument des ouvriers de chantiers navals. Le Centre Européen de la Solidarité est en cours de construction juste derrière le monument.

L'objectif principal du projet est la conservation du souvenir de Solidarność en tant que phénomène historique, et la diffusion en Europe et dans le monde de la mémoire de son esprit et de ses mérites. Sur les traces de Solidarność, il faut passer par l'Eglise Sainte Brigitte qui, durant toute la répression et après l'état d'urgence, fut le lieu de rassemblement des opposants. On peut aussi voir les souvenirs des débuts de Solidarność et d'autres mouvements d'opposants et patriotiques.

Gdańsk est une ville où eurent lieu quelques événements importants du point de vue de l'histoire mondiale et les événements d'août 1980 avec la création du syndicat NSZZ Solidarność fait certainement partie de ces événements. Il n'est pas possible de comprendre l'histoire la plus récente de la Pologne et de l'Europe sans une visite de Gdańsk et la découverte des lieux du « chemin de Solidarność ».