Les rues de Poméranie forment un espace particulier et unique dans lequel chaque touriste trouvera de nombreuses attractions. Des belles maisons, hôtels de ville historiques, des restaurants chics et des cafés confortables sont parmi des endroits visités et admirés par beaucoup. Le cœur de chaque vieille ville était habituellement le marché, qui sert des fonctions représentatives aussi aujourd'hui. De charmantes rues menant au marché sont souvent le meilleur exemple du climat et ambiace spécifique du village en question. Qu'elles sont belles les rues de Gdańsk, Chojnice, Tczew ou Wejherowo, qui se réunissent en un seul endroit  -le marché. Ily a aussi des villes plus jeunes, comme Gdynia, où les artères modernes en liaison avec les bâtiments modernistes créent un système tout à fait unique en Europe.

La « Montagne de Pierre » de Gdynia (Kamienna Góra)

La « Montagne de Pierre » de Gdynia (Kamienna Góra)

     C’est l'une des parties les plus intéressantes du point de vue architecturel et paysager de la ville, elle fait l’objet d’une protection juridique dans sa totalité.

Le site de la « Montagne de Pierre » appartenait au village de Gdynia et, avec lui, a été transmis au monastère de Kartuzy. Durant l'occupation prussienne, il a été loué à des colons allemands, puis au début du XIXe siècle, ce site fut baptisé Steinberg. En 1920, à l'initiative de Richard Gałczyński, le terrain de Steinberg a été racheté et transmis à l'entreprise dite Société Polonaise des Bain de Mer afin d'y construire un lieu de villégiature. Le projet de la Société était de créer un centre culturel et de loisirs semblable à celui de Zakopane. Au début, la colline a été dénommée « Kamieniec Pomorski », en tant que référence littéraire à Sienkiewicz et à son « Kamieniec Podolski » et devait constituer un rempart de la culture polonaise au nord du pays.


Avec le développement de Gdynia, des villas ont commencé à apparaitre à Kamienna Góra dans les années 1920 et 30. Initialement, ces villas étaient construites dans le style néo renaissance et néobaroque évoquant le style des manoirs polonais. C'étaient des maisons basses, décorées de colonnes et de portiques avec des toits à quatre versants. Les années trente ont apporté un changement radical de style d'architecture : le modernisme, au formes géométriques simples. Les maisons construites selon ce style dans les années trente, ne comportent pas de décorations, elles sont simples et possèdent souvent des éléments considérés comme marins. Vous pourrez voir des maisons des deux styles, en vous promenant sur « la Montagne de Pierres », beaucoup d'entre elles ont été restaurés. En effet, « la Montagne de Pierres », était avant la Seconde Guerre mondiale, un quartier de villas de luxe, c'est pourquoi peu de choses ont changé.


Des exemples de ces maisons des années 20 construites dans le style des manoirs polonais comprennent : la villa "Henryka" (rue Sędzickiego, 8), la villa "Notre Petite Maison" ("Nasz domek") (rue Sienkiewicza, 5), la villa "Poznanianka" (rue Sędzickiego, 16) ou la villa " Szumka "(rue Sienkiewicza, 37). Alors que les édifices du style « moderniste » des années 1930 sont : les bâtiments de l'entreprise "Polskarob" (rue Korzeniowski, 8/10), la villa jumelle rue Korzeniowski, 25/25a ou la villa rue Sieroszewski, 1a.


En plus des villas sauvegardées, sur la « Montagne de Pierres » vous trouverez un point d'observation à partir duquel vous pourrez admirer le panorama de la ville, le port et la baie de Gdańsk. Sur place se trouve une croix de 25 mètres, placée là dans les années 1990, ainsi qu'un mémorial pour les défenseurs de la Côte de 1939.