Saint Jacques sur la Terre de Lębork

Saint Jacques sur la Terre de Lębork

     Saint Jacques le majeur, apôtre et frère de Saint Jean l'Evangéliste, fut l'un des premiers martyrs du christianisme ; c’est une figure importante de la spiritualité et de la mythologie chrétienne qui est l'un des fondements de la culture européenne.      Son culte fut très populaire dans toute l'Europe au Moyen Age, puis est tombé dans l’oubli, pour enfin être ravivé à partir de la fin du XXe siècle ; un des principaux sanctuaires de culte se trouve à Lębork et ses environs.

La figure de Saint Jacques le majeur, et surtout le fait qu'il soit le saint patron des pèlerins, grâce sanctuaire de Saint Jacques de Compostelle, fut pendant des siècles une figure centrale de la culture chrétienne européenne. Hormis son aspect religieux sous toutes ses formes, le pèlerinage de la tombe de Saint Jacques en Espagne était un facteur d'intégration à ne pas sous-estimer pour les divers groupes ethniques de la mosaïque culturelle de l'Europe médiévale. Les centaines de kilomètres de sentiers de pèlerinage, l'errance à travers les terres étrangères, la rencontre des gens de langue et de coutumes différentes, mais guidés par des valeurs commune : tout cela éveillait la conscience d'appartenir à une civilisation commune, partageant les mêmes valeurs, au-delà des différences ethniques. Les histoires, authentiques ou imaginées que les pèlerins rapportaient chez eux, indépendamment du fait qu'ils soient arrivés à Compostelle ou qu'ils aient abandonné en chemin, étaient une source pour les hommes éternellement assoiffés de connaître le monde. Bien que l'Europe en cours d'unification ne mentionne pas Saint- Jacques parmi ses saints patrons, l'impact de son culte sur le phénomène de l'intégration européenne, fut si grand il y a quelques siècles, qu'il peut être considéré de nos jours comme le saint patron de ce processus d'intégration au cours de l'histoire mouvementée du continent.


La Terre de Lębork, située à des milliers de kilomètres de Saint Jacques de Compostelle, mais qui se trouve sur une grande route menant à ce sanctuaire, était déjà au Moyen Age un centre de pèlerinage et de culte de Saint Jacques. Lębork et ses environs ont également contribué à la renaissance du pèlerinage à laquelle appela en 1982 le pèlerin de Compostelle le plus célèbre du XXe siècle, le pape Jean-Paul II.


Le premier lieu de culte de Saint Jacques à Lębork est, depuis le XIVe siècle la paroisse de Saint Jacques Apôtre et son église historique de style gothique. En souvenir de la tradition médiévale, Lębork organise depuis le milieu des années 1990, dans toute la ville, la Foire de Saint Jacques. De plus, Saint Jacques Apôtre est depuis la fin des années 1990 le patron officiel de la ville. Les autorités locales ont également créé l'itinéraire culturel appelé « Chemin de St. Jacques en Poméranie », qui fait depuis peu partie d'un projet de grande envergure, pour lequel les partenaires, hormis Lębork, sont les municipalités de la région, mais aussi des organisations et institutions de Lituanie et d'Allemagne.


Lębork et la Terre de Lębork retrouvent ainsi en la personne de Saint Jacques et toutes les phénomènes manifestations anciennes et actuelles qui accompagnent son culte des valeurs qui servent non seulement le développement de la région et sa promotion, mais aussi la construction de relations de coopération et les contacts supra régionaux.