La Poméranie est une région à la typographie et aux paysages très diversifiés. Les nombreuses collines de la Cachoubie, de la région de Kociewie ou de la zone côtière de Poméranie sont des points d’observation parfaits des superbes panoramas. Hormis  ces points d’observation naturels, plusieurs tours de guet et d'autres lieux, offrent une vue à couper le souffle.


     L'une des caractéristiques de la Poméranie ce sont ses phares, qui sont un point d’observation idéal. Situés près de la mer (sic) , il remplissent leur rôle pour la navigation, mais la plupart d'entre eux sont aussi ouverts au public. Ce sont donc à la fois des attractions touristiques et d’excellents points d’observation. La voïvodie de Poméranie s’enorgueillit de posséder un total de 10 édifices de ce genre.


     La Poméranie possède également de nombreuses tours et des plates-formes d'observation, qui permettent de découvrir la diversité du paysage de la région. Nous vous conseillons de visiter Gniewino, afin de  monter sur le point d’observation dit « l’œil de Cachoubie »,  et de visiter la Maison de Pêcheur cachoube à Władysławowo. Les plates-formes d’observation de Wdzydze Kiszewskie, au sommet de la Wiezyca, du Pachołek et, sur le Mont Leman, à côté de Bytów, voici quelques-uns des endroits d'où vous pourrez admirer de vastes panoramas de la Poméranie.


     En raison de son terrain à la topographie variée, la Poméranie regorge aussi de points d’observation naturels. Certains d'entre eux sont indiqués, d'autres sont cachés et connu seulement des randonneurs les plus passionnés.


     La zone côtière regorge d'endroits avec des vues imprenables. Les dunes de Czołpińska, Lubiatowska et Łącka dans le parc national Słowiński et le mont Libek à Kuźnica, sont des endroits d'où l’on peut admirer la beauté de la mer Baltique. La falaise de bord de mer est également impressionnante, elle est un excellent point d’observation naturel. La falaise la plus populaire se situe à Gdynia Orłowo. De son sommet, vous pourrez admirer la baie et les plages d’Orłowo et de Sopot.


     Le terrain très vallonné caractéristique de la région des lacs Pojezierze Kaszubskie permet de bénéficier de nombreux points d’observation des pittoresques lacs cachoubes. Les points de vue les plus intéressants et les plus accessibles sont situés le long de la Route Cachoube ou dans ses environs : Sobotka à Ręboszewo, le mont Góra Jastrzębia à Ostrzyce, le mont Góra Tamowa dans les environs de Chmielna et Złota Góra avec une plate-forme panoramique bien aménagée.


     De plus, la Tri-Cité ( composée de Gdynia, Gdańsk et Sopot) est également riche en points d’observation naturels et aménagés. Le point d’observation le plus connu du centre-ville de Gdynia est Kamienna Góra (littéralement, la Montagne de Pierre). Du sommet de la montagne, bien aménagé, s’étire le panorama de la partie la plus élégante de la ville, comprenant le quai sud, avec une grande partie de la baie, le port de plaisance pour les yachts, le voilier « le Don de la Poméranie » et le célèbre gratte-ciel, Sea Towers, tandis que de l'autre côté de la colline s'étend un vaste panorama de Gdynia.


     La Łysa Góra (littéralement la Colline Chauve) à Sopot est un endroit fréquenté pour les loisirs, qui, en plus d'être une piste de ski, est aussi un point d’observation. Par beau temps, vous pourrez voir à partir de cet endroit, jusqu’à l'église Mariacka à Gdańsk. Le mont Wzniesienie Strzeleckie, situé près de l’Opéra Leśna (l’Opéra de la Forêt), est un point d’observation un peu moins connu. Ces deux points se trouvent sur le sentier des renards, appelé également sentier des points d’observation.


    Deux fantastiques points d’observation se trouvent à Grodzisk Gdański. Au sommet du mont Góry Gradowej se dresse une imposante Croix du Millénaire, érigée ici en l’an 2000 à l'occasion du jubilée des 2000 ans de la Chrétienté et des 1000 ans de Gdańsk, ainsi qu’une plateforme d'observation. Sans aucun doute, c'est le plus beau point d’observation de la Tri-Cité, qui permet d’observer la quasi-totalité du centre-ville de Gdańsk, dont sa Vieille Ville et les chantiers navals. A Grodzisk se trouve aussi un second point d’observation appelé Table de Napoléon (Stół Napoleona). Selon la légende, c’est de cet endroit que Napoléon a dirigé en 1807 le siège de Dantzig. Pour commémorer cet événement, sous le petit pommier, se trouve un monument en forme de table avec une carte de Gdańsk, le chapeau et le manteau de l'empereur. Des panoramas intéressants sur la Basse-Ville de Gdańsk s’étirent également des bastions Żubr et Saint-Gertrude.

La « Montagne de Pierres » de Gdynia (Kamienna Góra)

L'un des parties les plus intéressants du point de vue architecturel et paysager de la ville, elle fait l'objet d'une protection dans sa totalité.


Le site de la « Montagne de Pierres » appartenait au village de Gdynia et, avec elle, a été affecté au monastère de Kartuzy. Durant l'occupation prussienne, il a été mis loué à des colons allemands, puis au début du XIXe siècle, ce site fut baptisé Steinberg. En 1920, à l'initiative de Richard Gałczyński, le terrain de Steinberg a été racheté et l'affecté à l'entreprise Société Polonaise des Bain de Mer afin d'y construire un lieu de villégiature. Le projet de la Société était de créer un centre culturel et de loisirs semblable à celui de Zakopane. Au début, la colline a été dénommée « Kamieniec Pomorski », comme référence littéraire à Sienkiewicz et à son « Kamieniec Podolski" et devait constituer un rempart de la culture polonaise au nord du pays.

Avec le développement de Gdynia, des villas ont commencé à apparaitre à Kamienna Góra dans les années 1920 et 30. Initialement, ces villas étaient créées dans le style néo renaissance et néobaroque évoquant le style des manoirs polonais. C'étaient des maisons basses, décorées de colonnes et de portiques avec des toits à quatre versants. Les années trente ont apporté un changement total de style d'architecture : le modernisme, au formes géométriques simples. Les maisons construites selon ce style dans les années trente, ne comportent pas de décorations, elles sont simples et possèdent souvent des éléments considérés comme marins. Vous pourrez voir des maisons des deux styles, en vous promenant sur « la Montagne de Pierres », beaucoup d'entre elles ont été restaurés. En effet, « la

Montagne de Pierres », était avant la Seconde Guerre mondiale, un quartier de villas exclusives c'est pourquoi peu de choses ont changé.


Des exemples de ces maisons des années 20 construites dans le style des manoirs polonais comportent : la villa "Henryka" (rue Sędzickiego, 8), la villa "Notre Maison" ("Nasz domek") (rue Sienkiewicza, 5), la villa "Poznanianka" (rue Sędzickiego, 16) ou la villa " Szumka "(rue Sienkiewicza, 37). Alors que les édifices du style des années 1930 « moderniste » sont : les bâtiments de l'entreprise "Polskarob" (rue Korzeniowski, 8/10), la villa jumelle rue Korzeniowski, 25/25a ou la villa rue Sieroszewski, 1a.

En plus des villas conservées, sur la « Montagne de Pierres » vous trouvez un point d'observation à partir duquel vous pourrez admirer le panorama de la ville, le port et la baie de Gdańsk. Sur la place se trouve une croix de 25 mètres, placée là dans les années 1990, ainsi qu'un mémorial pour les défenseurs de la Côte de 1939.