La dénomination "Żuławy" littéralement « Marais » désigne un terrain à la superficie presque complètement plate, unique en Pologne. Le long du delta de la Vistule, reine des rivières polonaise, s’étendent à perte de vue des champs multicolores, mais de temps à autre, le paysage est agrémenté par des saules pleureurs, se penchant au-dessus des canaux. Le caractère agricole des Żuławy est accentué par les villages placés selon les plans des Chevaliers Teutoniques, et les cimetières mennonites magnifiquement situés rappelant ces immigrés des Pays-Bas qui vivaient sur ces terres.

La superficie des Żuławy recouvre plus de 1740 km², dont 450 km² au-dessous du niveau de la mer. Dans la ville de Raczki Elbląskie, se trouve un point situé à 1,8 mètre en-dessous du niveau de la mer, c’est le point le plus bas de Pologne. Dans la zone des Żuławy et ses environs, se situent également des grandes villes comme Nowy Dwór Gdański, Tczew, Malbork et les Trois Cités c’est à dire Gdańsk, Gdynia et Sopot. Une caractéristique des Żuławy est leur situation géographique en dessous du niveau de l’eau, ce qui les rend inondables. L’excès d’eau est régulé par les canaux, les digues anti-inondations, les fossés de drainage et les pompes.

Les premières habitations dans la région des Żuławy datent probablement de l'Age de Bronze. Cependant, peu d’habitants s’établirent durant les siècles suivant en raison de conditions naturelles difficiles: les marécages et le risque constant d'inondation avaient un effet très dissuasif sur les habitants potentiels. Cette situation a changé grâce aux Chevaliers Teutoniques, en effet, ceux-ci ont commencé à assécher les terres, construire des digues et des canaux. Ainsi la région s’est peu à peu peupler. Les habitants ont commencé à couper les forêts et à cultiver la terre. Déjà au XVe siècle, les habitants étaient obligés de drainer les zones. Au XVIe siècle, des Mennonites venus des Pays-Bas se sont installés ici et ont apporté avec eux leurs traditions et leur culture. En plus d’eux, d’autres cultures étaient présentes sur le territoire des Zulawy comme celles : de Poméranie, des Chevaliers Teutoniques, allemande, polonaise, puis après la IIe guerre mondiale, la culture ukrainienne apportée par les migrants des confins septentrionaux de la Pologne de l’entre-deux guerre. Les destructions de la fin de la IIe guerre mondiale furent catastrophiques pour la région : en 1945, l’armée allemande en débâcle détruisit la plupart des digues anti-inondation ainsi que les pompes, inondant ainsi toute la région. Les années d’après-guerre furent celles d’un intense effort pour assécher ces zones, sur lesquelles s’établirent des colons venus de l’intérieur des terres.

Parmi les monuments caractéristiques des Żuławy, nous pouvons citer : les églises pittoresques au clocher caractéristique en bois, les maisons à arcades, les cimetières mennonites magnifiquement situés, ainsi que les constructions des villages datant déjà du Moyen-âge. Vous pouvez également profiter d’autres attractions.

Vous pouvez également faire un tour en train historique à voie étroite, effectuer une croisière le long des rivières et des canaux de la boucle Żuławski, visiter le Parc Historique Żuławski ou découvrir l’itinéraire Mennonite.

      Un élément indissociable des Żuławy sont les maisons dites à arcades. Ce sont des bâtiments à pans de bois remplis de briques, dont le premier étage côté rue est posé sur des piliers en bois, entre lesquelles se trouvent des arcades.

Le nombre de piliers dépendait de la richesse du propriétaire. Initialement, dans la partie au-dessus des arcades tout comme dans tout le grenier, se trouvaient des réserves, qui au fil du temps ont commencés à être transformer en rôle partie habitable. Bien que ce système à arcades ait été utilisé dans les foyers de la région des Zuławy probablement déjà au Moyen Age, le plus ancien bâtiment préservé date du début du XVIIe siècle. Ce type d'édifices était connus dès le Moyen Age, c'est pourquoi c'est une erreur de penser qu'il a été inventé par les colons hollandais, les mennonites.


L'augmentation de la richesse des paysans des żuławy est également visible dans l'évolution de l'architecture des maisons à arcades. Ainsi à l'origine, les maisons-types possédaient une seule rangée d'arcades du côté de la route, puis l'étape suivant fut d'ajouter une aile d'un côté, enfin les maisons possédaient une rangée d'arcades centrales autour de laquelle étaient placées symétriquement les autres parties de la maison.


Dans la région des żuławy, existaient également des bâtiments sans arcades et des fermes dites hollandaises c'est-à-dire des maisons dans lesquelles l'espace de vie était relié aux bâtiments agricoles. Mais ce sont les maisons à arcades qui sont caractéristiques des villages des żuławy et qui créent le climat unique de cette région.