Sopot est le lieu idéal pour des manifestations comme des expositions, des concerts, des festivals, des conférences, des rencontres internationales. Les rues emplies de cafés, de restaurants; de galeries d’art, la plage visible depuis de nombreux endroits de la ville, sont un havre de paix pour les habitants de Gdynia et Gdańsk après une dure journée de travail, c’est la ville idéale pour se reposer.

 

Le centre de cure balnéaire de Sopot

Le centre de cure balnéaire de Sopot

     La transformation de Sopot en ville balnéaire est l’œuvre de Jean Haffner, appelé père de la ville, médecin et propagateur d’une bonne hygiène de vie.

Depuis le tout début de la réalisation du programme d'Haffner, il s'agissait de soigner et renforcer la santé. En l'espace de cent ans, le village de pêcheur est devenu une ville balnéaire réputée, équipée de matériels de cure modernes.

Un rôle important dans le processus de guérison était attribué aux bains de mer, dont au début profitaient seulement les curistes les plus déterminés. Cependant, les « équipements du » Centre de bains chauds et froids" créés par Haffner étaient bien plus populaires. Il était possible de s'y baigner dans de l'eau douce et de l'eau de mer, chaude et froide, dans des baignoires, sous des douches et même sous une cascade spéciale qui projetait une quantité importante d'eau sur le curiste, et était dénommée "bain violent".

Avec le temps, les effets visibles sur l'amélioration de la santé, desquels parlaient les curistes de Sopot de retour à la maison, ont provoqué l'arrivée de personnes de plus en plus nombreuses voulant se soigner.

Une certaine spécialisation des bâtiments prenant en charge les curistes eut aussi lieu. Ainsi, on utilisait de façon séparée les bains de plage pour prendre des bains de mer, et d' autre part des machines et des techniques de cure balnéaire dans les centres situés près de la plage.

Le XXème siècle, et le développement du tourisme, a apporté un nouveau type de valeurs au centre de cure.

En effet, les touristes venaient dès lors à Sopot pour profiter de la mer, alors que les personnes à la santé fragile venaient afin de de se soigner à l'aide de bains dans des centres spécialisés de cure balnéaire. Un de ces centres créée au début du XXème siècle et existant jusqu'à nos jours est le « Centre Balnéaire », se trouvant juste à l'entrée de la jetée, au même endroit que le premier centre du Dr Haffner. Jusqu'à nos jours s'y trouve un hôpital spécialisé en rhumatologie qui comme il a deux cents ans, traite les malades par des bains et des inhalations. À Sopot se trouvent encore quatre autres centres de cure, dont profitent les personnes souffrant de rhumatismes et de maladies des voies respiratoires.

La découverte au tournant des XX et XXIème siècle de ressources souterraines d'eau salée et la création de puits par lesquelles elle est amenée jusqu'au " petit champignon" à inhalations situé dans le Parc Sud et la fontaine devant le « Centre Balnéaire ». En dépit du fait que l'activité du centre dure sans interruption depuis 200 ans, la commune n'a obtenu le statut de ville balnéaire qu'en 1999 ce qui était lié à l'obligation de remplir de très stricts critères écologiques.

Sopot, grâce à sa situation géographique, ses infrastructures touristiques et médicales, est un centre de cure au sens large du terme. En effet, on peut s'y soigner, renforcer sa santé de façon prophylactique, et la beauté du lieu ainsi que l'atmosphère de détente et de loisirs, agit parfaitement sur le bien-être psychique, complétant ainsi l'effet bienfaisant de la ville sur la santé physique.