Catholiques, protestants, mennonites, juifs, ou orthodoxes, mais aussi cimetières militaires. L’histoire mouvementée de la région est inscrite sur les pierres tombales, les épitaphes, ou les mausolées.

Le Cimetière juif de Sopot

Le cimetière juif, fondé en 1913, se trouve dans la rue Malczewski à Sopot à côté du cimetière municipal catholique.

Il abrite les tombes de membres de célèbres familles juives de Gdansk. Officiellement, le cimetière a été fermé en 1948. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il fut dévasté, et la destruction s'est poursuivie également après-guerre.


En 1987, la Fondation de Famille Nissenbaum s'est occupée du cimetière. La restauration s'est achevée en 1988. Lors de celle-ci, on a découvert de nombreuses pierres tombales portant des inscriptions en hébreu, polonais, allemand et russe, on a réparé la clôture et restauré la porte originale portant l'inscription en hébreu: «Voici la porte d'entrée vers Dieu. »