Les châteaux gothiques des chevaliers teutoniques sont un élément indissociable du paysage de Poméranie. C’est ici que se trouve également l’ancienne capitale de l’ordre : Malbork (Marienburg). Le Château de Malbork est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le château des chevaliers teutoniques de Malbork

LE CHÂTEAU DE MALBORK : chef-d'œuvre de l'architecture militaire et résidentielle du Moyen Age. C'est le plus grand château gothique du monde, d'une superficie d'environ 21 hectares, et dont le volume dépasse 250 000 mètres cubes.

Malbork a été construit en plusieurs étapes à partir de début des années 1270, devenant avec le temps un élément fondamental du système de forteresses des Chevaliers teutoniques en Prusse. Au début (à partir de 1280), il fut l'un des châteaux des commandeurs de l'ordre teutonique. Puis, il devint en 1309 le siège des Grands Maîtres de l'Ordre. Considérablement agrandie au XIVe siècle, la forteresse comporta alors trois parties distinctes : le Haut Château (monastère), le Moyen-Château (siège du Grand Maître et du grand commandeur, centre politique et administratif de l'Etat monastique), et l'Avant-château (vaste zone d'activités économiques). Capitale de l'Ordre de la Maison de Sainte-Marie-des-Teutoniques de Jérusalem, le château est devenu un important centre diplomatique, militaire, économique et religieux. Jusqu'à la première moitié du XVe siècle, Malbork était connu dans tout l'Europe comme l'une des deux principales bases des croisades pour la Lituanie et la Samogitie, ainsi que pour les jeux spectaculaires, les fêtes et les tournois qui y étaient organisés et = qui attiraient en Prusse de nombreux chevaliers de divers pays européens.

En 1410, après la défaite des chevaliers teutoniques à Grunwald, la forteresse de Malbork, que l'armée polono-lituanienne ne pouvait pas conquérir, a permis à l'Ordre teutonique d'échapper à la destruction. Mais l'aggravation de la crise politique et économique de l'Etat monastique a conduit à la révolte des sujets (1454) et à l'intégration du pays dans la couronne polonaise. En l'an 1457, le roi polonais a acheté Malbork aux mercenaires germaniques. Depuis lors, pendant plus de trois siècles, ce bastion fut une résidence temporaire des rois polonais, une base militaire en Prusse et le siège des starostes, qui détenaient le pouvoir administratif, militaire, de police et judiciaire.


A la suite de la première partition de la Pologne (en 1772), les terres du nord de la République Nobiliaire, dont Malbork se sont retrouvées dans les frontières de la Prusse. Durant l'occupation prussienne, le château a été utilisé comme caserne et entrepôt. Gravement dévasté, il a retrouvé son style gothique grâce à des reconstructions réalisées à la fin du XIXe siècle et au début du XXe par le célèbre architecte Konrad Steinbrecht.


En 1945, Malbork est de revenu dans les mains des Polonais. Très endommagé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le château a été peu à peu reconstruit. Il fait encore l'objet d'importants travaux de restauration. En 1997, le château de Malbork a été inscrit sur la prestigieuse Liste du patrimoine mondial de l' UNESCO.


L'une des salles les plus importantes du château est le Grand Réfectoire, qui au Moyen Age était la plus grande salle de réception de la forteresse de Malbork. Les grands maîtres de l'ordre des chevaliers teutoniques accueillaient ici leurs nombreux visiteurs venus de toute l'Europe. Ils y organisaient également des chapîtres de l'ordre (rencontres).

Soutenue par trois piliers, la salle de réception, édifiée vers 1340 mesure 30 mètres de long, 15 mètres de largeur et 9 de hauteur. Elle est située de l'aile ouest du Moyen-Château, et est contiguë du côté nord au Palais des Grands Maîtres, elle fait partie des salles d'apparat du château. L'intérieur ayant été rendu très dangereux par des problèmes de construction, il fut fermé au public pendant 25 ans. Grâce à des travaux de restauration et de recherches approfondies financés à 60% par le Mécanisme Financier Norvégien, on est parvenu à restituer aux intérieurs leur aspect historique et architectural tel qu'au début du XXe siècle.

La forteresse au bord de la Nogat abrite aujourd'hui le Musée du Château de Malbork, inauguré en 1961. La principale mission du musée est de protéger le caractère historique du château, de mener des recherches, de conserver les collections, les enrichir et les partager, et de proposer des activités éducatives. Le musée possède vingt-trois collections dans le domaine de l'art, de l'artisanat, de l'architecture et de l'histoire. Les plus intéressantes d'entre elles sont les collections d'ambre, d'objets militaires, de pièces de monnaie, de détails architecturaux et de sculpture.

Hormis son activité principale, le musée s'engage dans l'organisation de colloques, de projets artistiques et pédagogiques, musicaux et théâtraux, de reconstitutions historiques en plein air, comme "Le Siège de Malbork". Le Château du bord de la Nogat est aussi assez souvent le lieu de tournages de cinéma et de télévision. Des spectacles « Son et Lumière » y sont présentés le soir, en été".

Sur demande, le centre de conférences "Karwan" organise et anime des rencontres de groupes professionnels, des banquets, des ateliers et des jeux d'aventure.