STONEHENGE DE POMÉRANIE

STONEHENGE DE POMÉRANIE

D'où ils sont venus? Pourquoi ont-ils été créés? Ils étaient un temple, un calendrier, ou plutôt un tombeau familial de tribus anciennes? Au fil des années, les archéologues, les historiens, les astronomes et même les botanistes, ont exploré leurs alentours plusieurs fois, et même s'ils en savent beaucoup aujourd'hui, personne n'est encore sûr... À quoi servaient exactement les cercles de pierre?

Odry est un petit village cachoube, situé dans le disctict de Chojnice, à proximité de la ville pittoresque de Czersk. C'est ici qu'il se trouve une réserve naturelle de cercles de pierre à Odry - le plus grand en Pologne, et le second en Europe, un groupe de cercles de pierre et de tumulus, c'est-à-dire des structures et des monticules mystérieux dont les origines datent du Ier au IIe siècle. Ce sont les restes des Goths et des Gépides, qui vivaient ici il y a des centaines d'années, qui se sont installés dans cette région lors de la grande migration de la Scandinavie vers la Mer Noire.

Un peu d'histoire

Le cimetière, réparti sur 8 hectares, qui se compose de 10 cercles de pierre et de 30 tumulus, avec au total 600 tombes. Au fil des années, les scientifiques ont développé des théories égales quant à leur origine et leur destination. En 1874, Abraham Lissauer, un archéologue né à Kościerzyna, déterminera le temps des outils retrouvés pour la période néolithique. Cinquante ans plus tard professeur Józef Kostrzewski a attribué la création de la construction aux anciens Slaves. Les chercheurs nazis ont déclaré que les cercles étaient un sanctuaire germanique. Enfin, en 1962, docteur Jerzy Kmieciński a déclaré que le cimetière était le reste d'un peuple scandinave qui a quitté la Poméranie après environ 200 ans.

Une grande collection d'objets trouvés lors des fouilles archéologiques, on peut voir au Musée d'Histoire Ethnographique à Chojnice. On y présente les découvertes archéologiques les plus précieuses, documentant la culture matérielle et spirituelle des Goths, tels que la céramique, les bijoux, les ustensiles et les outils, ainsi que la maquette de cimetière et les reconstitutions de tombes.

Des fantômes, des extraterrestres et l'énergie positive

Cet endroit a fait l'objet d'une recherche intense tant pour les chercheurs professionnels que pour les amateurs. Il y avait aussi des astronomes essayant de découvrir si l'emplacement des pierres était lié aux observations préhistoriques des cieux et même les radiestheses. Selon eux, les cercles et les tumulus sont soi-disant un lieu de puissance qui concentre l'énergie de la Terre et du Cosmos. Les fans de la geomancie le recommandent, affirmant qu'il s'agit d'une zone d'énergie extrêmement positive.

Selon certains, les cercles d'Odry, ainsi que d'autres objets de ce type, ont des liens étroits (mais pas entièrement clairs) avec des formes de vie extraterrestres. Des témoins disent qu'ils ont observé des phénomènes étranges dans le ciel nocturne. Le «déplacement» de constellations entières, ou les disparitions et les apparences temporaires de personnes, en sont quelques-unes.

Il y aura également des activités pour les chasseurs de fantômes. Selon la légende, quelque part dans les cercles, ou dans un des tumulus, est enterré le prince slave, dont le cercueil était entièrement constitué d'ambre. Les anciens chasseurs de trésors tentait de trouver cette tombe précieuse, mais ils étaient empêchés par l'esprit du prince. Apparemment depuis ce temps-là, le fantôme apparaît parmi les arbres pour garder son secret.

Les pierres protégées par la loi

Pendant des centaines d'années, les biologistes étaient également convaincus de l'unicité des restes mystérieux. Depuis 1958, la zone d'Odry est une réserve naturelle protégée. Elle a été conçue non seulement pour les découvertes archéologiques, mais aussi pour la protection de quelque 90 espèces de lichens extrêmement rares poussant sur les pierres. Ce qui est très courieux c'est le fait qu'ils poussent exclusivement dans les régions montagneuses. Certains d'entre eux sont également caractéristiques pour la Scandinavie.

Comment s'y rendre

La réserve est située à environ 1,5 km au nord-ouest du village d'Odry, du côté sud de la rivière Wda. Au village, il faut prendre la rue Zawodzińskiego. Dans la forêt, après environ 200 mètres il faut tourner en suivant l'indicateur de direction à gauche, sur la route forestière vers le village de Miedzno. Après 500 mètres, choisir la route à droite qui mène au parking près l'entrée. En été, l'entrée est payante.

Visitez également:

Leśno (commune de Brusy, district de Chojnice) - la réserve et le cimetière sont situés au sud du village de Leśno, dans la forêt au lac Leśno Górne, près du sentier de randonnée. Vous pouvez y arriver du village lui-même (la route à côté du cimetière, à environ 1,5 km au sud), ou de la route de Leśno-Brusy (après être entré dans la forêt au sud jusqu'à Leśno, tournez à gauche et prenez le sentier marqué par un panneau)

Piaszno (commune de Tuchomie, district de Bytów) - le tumulus local est situé à environ 1,2 km au sud de Piaszno. Nous y arriverons en passant par la tour d'observation, en passant par la cour de la ferme.

Trątkownica (commune de Somonino, district de Kartuzy) - le cimetière de Trątkownica se trouve sur la rive droite de Radunia, à environ 3 km à l'ouest du village de Babi Dół. Vous pouvez vous y rendre de la route Żukowo-Kościerzyna, en tournant juste derrière Babi Dół dans une vaste route forestière en direction de l'ouest. La population locale appelle les cercles Le Mariage de Pierre, mais il faut leur demander l'origine de ce nom.

Węsiory (commune de Sulęczyno, district de Kartuzy) - le cimetière gothique est situé à environ 1,5 km au sud du village, sur la rive nord-ouest du lac Długie. Le parking est à environ 800 mètres des sites historiques, alors la dernière partie de l'excursion on doit aller à pied, cependant il vaut la peine.