Pomorskie.travel

Rechercher

Recherche avancéesearch
La Westerplatte
La Westerplatte

La Westerplatte

      Ce petit bout de terre, façonné par le cours de la Vistule et les courants marins, est un lieu dont tout le monde a entendu parler dans le contexte du début de la IIième guerre mondiale. Cependant, son histoire est un peu plus longue et très intéressante.

     La Westerplatte actuelle, bout de terre sorti graduellement de la mer au cours des siècles, appartenait initialement à un ensemble, en perpétuelle évolution, d’îles et îlots qui apparaissaient et disparaissaient pendant quelques centaines d’années. Les processus naturels caractéristiques de l’embouchure, ainsi que l’activité de l’homme essayant de les contrecarrer, contribuèrent avec le temps à la naissance de deux grandes îles de part et d’autre de l’embouchure de la Vistule. Les bandes de terre sablonneuses et plates étaient appelées à Gdańsk « plaques ». C’est pourquoi, les deux îles ont donc simplement été dénommées  Ostplaate et Westplaate, littéralement « plaque-est » et « plaque-ouest ». Avec le temps, la plaque- est s’est rattachée à la terre ferme dans les environs du Fort de l’Embouchure de la Vistule (Wisłoujście) et disparut en tant qu’île. Seule subsista la plaque-ouest ou Westplaate qui déjà alors se prononçait "Westerplatte".

 

     Dans les années 1830, cette île déjà recouverte de forêts, était un lieu de baignades qui devint rapidement un des lieux préféré des sorties familiales des habitants de Gdańsk. Certes, la station balnéaire de Sopot existait déjà, mais d’accès difficile, alors que l’accès à la Westerplatte par une route partant du centre était aisé.


     La station thermale de Westerplatte était d’ailleurs „un Sopot miniature” - elle abritait en effet tout ce qu’on pouvait attendre d’une station balnéaire du XIXième siècle. Ainsi, il y avait un café et un restaurant, des pensionnats, des bains pour hommes, femmes et pour les familles, une jetée, et un centre de cure. Peu après la création des infrastructures, la vieille embouchure de la Vistule fut comblée, transformant la Westerplatte en presqu’île. Elle resta un centre de cure thermale jusqu’à la fin de la I ière guerre mondiale et fut ensuite attribuée à la Pologne qui y créa un entrepôt pour les armements et les munitions importés par voie maritime. La création du Centre de Dépôt Militaire de Transit a solé la presqu’île de la ville.


     Les moments les plus marquants de l’histoire de la Westerplatte furent les années 1930, si troublées, lorsque les sombres nuages s’accumulant au-dessus de l’Europe présageaient un inévitable conflit militaire et poussèrent les autorités polonaises à une préparation secrète de la presqu’île à la guerre. Ainsi, quelques années avant le début de la guerre, fut réalisé dans le plus grand secret un très habile plan de transformation des entrepôts en un fort parfaitement conçu. La qualité du projet et de sa réalisation, ainsi que les qualités de combattants de la garnison  furent démontrés au monde entier lors des six longs jours de résistance en septembre 1939.

 

     L’attitude des défenseurs et l’efficacité de la défense désespérée du fort polonais sont devenus légendaires avant même leur capitulation. La Westerplatte actuelle, divisée entre le port, l’implantation militaire et le site de la bataille appartenant au musée, évolue peu à peu par rapport à la fonction de mausolée imaginée dans les années 1960, et devient un intéressant musée à ciel ouvert, qui reste toujours un point incontournable des visites de Gdańsk, se développe constamment, surtout en ce qui concerne les expositions thématiques de plein-air, la prise en considération de la totalité de l’histoire de la presqu’île, et non plus seulement l’épisode essentiel mais très bref de la guerre.

Share: